Horlogerie et bijouterie : où en est-on de la digitalisation ?

L’horlogerie et la bijouterie de manière plus générale sont des domaines où la tradition rime avec la qualité. On pense facilement à l’horloger qualifié qui fabrique ses montres à la main et avec la plus grande attention, même si aujourd’hui on voit beaucoup de modèles sur le marché qui ne sont pas aussi soignés.

Mais tous les domaines d’activité –ou presque – subissent les effets de la digitalisation et l’horlogerie et la bijouterie ne font pas exception à la règle. Voyons maintenant comment ce secteur a évolué dans ce sens ces dernières années !

Les montres connectées

Commençons par le plus évident. Cela fait bien des décennies que l’Homme fantasme sur la montre connectée que l’on retrouve notamment dans les films d’espion tels que les James Bond. Le film Spy Kids fait même une petite blague à ce sujet. Les espions en herbe sont impressionnés par tous les gadgets connectés dont ils se servent, avant de se rendre compte que les appareils qu’ils portent sur leurs poignets n’indiquent pas l’heure. On parlera donc plutôt de bracelet connecté dans ce cas-là…

On retrouve une panoplie de modèles – le plus connu étant la Smartwatch – qui permettent de répondre à ses mails, de compter ses pas ou encore de répondre au téléphone. Mais on perd un peu de vue les modèles traditionnels qui plaisent toujours autant aux amoureux de l’horlogerie, la vraie !

Disons que la version connectée ne prétend pas remplacer la montre classique : elle a une autre fonction qui s’inscrit notamment dans la mode de l’automédication et le Quantified Self. La beauté de l’objet importe moins que les différentes fonctionnalités qui séduisent de plus en plus de consommateurs soucieux de surveiller leur état de santé en continu.

La force du digital

On peut toujours acheter sa montre en bijouterie, en horlogerie ou aux enchères, comme à la bonne vieille époque d’avant Internet. Mais dorénavant, on peut retrouver des modèles d’excellente qualité grâce à une invention qui facilite bien la vie : la bijouterie en ligne !

On peut même acheter des bijoux ou une bague de fiançailles sur Internet, tranquillement installé dans son canapé. Pour cela, il suffit de connaître les mensurations de l’anneau à acheter en mesurant l’intérieur d’une bague – empruntée discrètement à sa fiancée – à l’aide d’un mètre ou d’un petit morceau de papier que l’on mesure ensuite à la règle.

Pour acheter une montre en ligne, c’est un peu la même chose. Il suffit de bien repérer le modèle que l’on recherche et de passer commande sur un site de confiance et ensuite d’attendre patiemment la livraison du bijou en question. La qualité sera la même que si vous faisiez votre achat dans un magasin physique !

Le digital s’invite dans la fabrication horlogère

Les montres de luxe demandent plusieurs dizaines d’heures de travail par des horlogers qualifiés qui procèdent par étapes pour que le produit fini soit parfaitement réalisé. Mais le reste du marché a été impacté par la digitalisation de la main d’œuvre : même si le mécanisme reste plutôt délicat dans la majorité des cas, les bracelets et les fermetures peuvent plus facilement être fabriqués à la chaîne par des machines.

S’informer en ligne

Enfin, un dernier avantage de la numérisation des services, c’est qu’on peut s’informer sur Internet ! Les actualités de l’industrie horlogère, la joaillerie et sur le luxe sont plus facilement communiquées au grand public aujourd’hui, et des blogs de luxe comme LuxebyTrendy permettent de se renseigner sans forcément être dans une optique d’achat. De quoi nourrir sa passion pour l’horlogerie et la bijouterie de luxe sans casser la tirelire à chaque fois qu’un modèle nous plaît en boutique !